IGSU

Information contre les déchets: trois ambassadeurs en ville de Genève


31 août 2007 – Depuis deux semaines et pendant dix jours encore trois ambassadeurs donnent le bon exemple dans la ville de Genève et montrent comment éliminer correctement les déchets dans les espaces publics. Les activités des trois ambassadeurs sont organisées et coordonnées par l’IGSU (Communauté d’intérêt pour un environnement propre) et la ville de Genève.

Dans les villes plus particulièrement, les emballages de repas à l’emporter, les bouteilles, les canettes, les journaux, les mégots de cigarettes ne sont pas toujours déposés dans les poubelles ou dans les conteneurs de collecte séparée. On en trouve trop souvent jetés négligemment sur le sol. Les trois ambassadeurs de l’IGSU, Urs Freuler, Cédric Québatte et Gregor Muchow, qui ont déjà déployé avec succès cet été leurs efforts de lutte contre les déchets sauvages (littering en anglais) à Zurich, Saint-Gall et à Bâle, poursuivent maintenant leur mission à Genève également. Avec leurs Recycling-Mobiles, on les trouve à l’oeuvre sur les rives du lac, dans la vieille ville et dans d’autres points névralgiques. Ils motivent les pollueurs environnementaux en les incitant à pratiquer une élimination correcte des déchets, répondent aux questions des passants et collectent les déchets qui traînent.

La force de l’information
Qui ne les connaît pas, ces tristes spectacles: les beaux jours d’été, tout particulièrement, des places superbes se transforment en oasis de déchets. Manifestation désolante de notre société hédoniste et consommatrice d’aujourd’hui. La mission des trois ambassadeurs de l’IGSU est de se battre contre ce phénomène et d’informer notamment les consommateurs itinérants et de les inviter à faire preuve de plus de sens des responsabilités. Sans cesse et sans relâche, ils diffusent la bonne parole: rien, absolument rien ne doit être jeté par terre. La place des déchets se trouve dans les points de collecte séparée ou dans les poubelles.

Les causes du littering 
L’élément qui a en fait déclenché l’offensive helvétique contre les déchets dans les espaces publics est une étude publiée par l’Université de Bâle en 2004. Cette étude a mis en évidence que 30 pour cent des déchets dans les espaces publics sont des déchets sauvages. C'est-à-dire que les gens ne les déposent pas correctement dans les poubelles publiques ou dans les points de collecte séparée, mais les jettent tout simplement par terre. Par exemple des emballages de repas à l’emporter, des journaux et des magazines, des mégots de cigarettes, des chewing-gums, des serviettes en papier, des emballages de boissons, etc. Les causes de ce littering sont multiples: modification des habitudes de consommation et d’alimentation, paresse, individualisme et évanescence du sens des responsabilités ainsi que le nombre croissant de manifestations sur la place publique.

Large assise
Les activités de l’IGSU (voir encadré) de lutte contre les déchets dans les espaces publics se développent à plusieurs niveaux. D’une part, les villes et les communes reçoivent gratuitement des matériels d’information tels que des affiches et des affichettes pour comptoirs. Par ailleurs, une campagne d’affichage dans toute la Suisse et des spots diffusés lors de festivals en plein air et dans des cinémas en plein air attirent l’attention sur le fait qu’il devrait être aussi évident de faire régner l’ordre et la propreté dans les espaces publics que l’on range les déchets chez soi à la maison. Le but de ces mesures est d’arriver à modifier le comportement de la population et de promouvoir la conscience pour un environnement propre. C’est la raison pour laquelle les trois ambassadeurs interviennent dans toute la Suisse. Après Genève, ils visiteront également la Suisse italienne. Par ailleurs, les deux organisations fondatrices de l’IGSU, la Coopérative IGORA et PET Recycling Schweiz entendent arriver ainsi à une augmentation du taux de recyclage des bouteilles et des canettes pour boissons. En ce qui concerne les canettes en aluminium, 9 sur dix sont recyclées, alors que 3 bouteilles en PET sur 4 sont valorisées..


Contact pour informations complémentaires: 
PRS PET-Recycling: Jean-François Marty 021 653 36 91
Coopérative IGORA : Daniel Frischknecht 044 387 50 10

Le texte du présent communiqué de presse peut être téléchargé sous http://www.igora.ch,www.petrecycling.ch et www.igsu.ch.

Front commun contre les déchets sauvagesCela fait trois ans déjà que les deux organisations de recyclage organisés selon les principes de l’économie privée, la Coopérative IGORA pour le recyclage de l’aluminium et PET Recycling Schweiz, ont uni leurs forces pour lutter contre les déchets sauvages (littering en anglais). Elles ont décidé de donner une assise plus large à ces activités. A cette fin, elles ont fondé la Communauté d’intérêt pour un environnement propre – IGSU. Depuis peu, les deux pionniers de l’environnement bénéficient aussi du soutien de VetroSwiss, l’organisation chargée de promouvoir le recyclage des emballages en verre. Ensemble, ce trio met en place une plateforme ouverte pour la lutte contre le littering et cherche à attirer de nouveaux partenaires dans les domaines proches de la consommation ainsi que du recyclage afin de pouvoir accroître encore ses activités.

Communiqué de presse en PDF »

IGORA-Genossenschaft für Aluminium-Recycling, Bellerivestrasse 28, Postfach, 8034 Zürich 
Telefon 044 387 50 10, Telefax 044 387 50 11, info[at]igora.chwww.igora.ch 
Verein PRS PET-Recycling Schweiz, Naglerwiesenstrasse 4, 8049 Zürich 
Telefon 044 344 10 91, Telefax 044 344 10 99, info[at]prs.chwww.petrecycling.ch

Quick-Jump

Pocket Box

Newsletter

Les IGSU News t’intéressent-elles? Abonne-toi ici à notre newsletter.

inscrire »

IGSU sur Facebook

Montre ton refus du littering et adhère au «Réseau contre le littering» en cliquant sur le bouton «J’aime» de la page Facebook d’IGSU.

Vers la fan page de l'IGSU »

Ange ou Messy, quel est ton type de littering?

Découvre quel est ton type de littering et ce que tu peux faire contre!

Et c’est parti »