IGSU

L’union fait la force contre les déchets sauvages

Nouveau : la Communauté d’intérêts monde propre compte huit organisations

Zurich, le 6 mai 2008: Les «délinquants en matière de déchets» sur les places et les routes et dans les parcs publics se font pister actuellement par la Communauté d’intérêt monde propre. Fondée il y a quelques années déjà par la Coopérative IGORA pour le recyclage de l’aluminium et le Verein PRS PET Recycling Schweiz, la communauté d’intérêts compte aujourd’hui déjà huit importantes organisations parmi ses membres. L’objectif des activités communes est une Suisse propre. Au cœur des activités de cette année, on trouve les ambassadeurs Urs Freuler et Cédric Québatte. Avec leurs «recycling-mobiles», ils sillonnent les allées, les parcs et les rues animés et fortement fréquentés, mais on les voit aussi sur les bords du lac ou de la rivière ainsi que dans des zones de divertissement et lors de manifestations. Les deux spécialistes du recyclage sont là pour combattre le phénomène des déchets sauvages et ils expliquent aux «délinquants en matière de déchets» pourquoi il ne faut pas négligemment jeter les déchets n’importe où.

Le duo d’ambassadeurs a commencé ses activités à Zurich début avril et ils seront à Saint Gall (du 5 mai au 6 juin) et à Bâle (du 25 août au 26 septembre). On les verra aussi lors de différentes manifestations dans toute la Suisse. Les deux experts de la lutte contre les déchets sauvages expliquent aux consommateurs itinérants ce qu’ils doivent éliminer et où, et ils en profitent pour les motiver afin qu’ils ne se débarrassent plus de leurs déchets en les laissant traîner ou en les jetant par terre. C’est avec beaucoup de gentillesse et sans attitude moralisatrice qu’ils incitent au maniement correct des mégots de cigarettes, journaux, emballages de repas à l’emporter, chewing-gums, serviettes en papier, canettes en aluminium et autres bouteilles en PET. Le chef de mission Urs Freuler rayonne la confiance: «Nous nous efforçons de sensibiliser avec gentillesse et amabilité – sans dresser un index menaçant ou donner de leçon de morale – et c’est la raison pour laquelle nos efforts et notre engagement porteront assurément leurs fruits à long terme.»
 
Leurs efforts sont accompagnés et soutenus par une campagne d’affichage et d’information qui secoue les esprits. En plus du duo d’ambassadeurs, un tiers des communes et des villes suisses s’engage activement contre les déchets sauvages. D’une part en diffusant de l’information et par ailleurs avec les affiches IGSU, mises à disposition gratuitement, qui mettent en scène le «littering» (terme anglais désignant le phénomène des déchets sauvages) là où personne ne s’attend vraiment à trouver des monceaux d’immondices: dans l’intimité du cadre de la vie privée. Ces scènes sont accompagnées de slogans qui se gravent dans la mémoire, tels «ce qui choque au salon choque aussi dans le parc».
 
L’union fait la force
En unissant les forces et en coordonnant les efforts, la Communauté d’intérêt monde propre entend marquer une présence forte auprès du public et sur les différents théâtres du littering. L’objectif premier est de retrouver une Suisse propre. Daniel Frischknecht, responsable du marketing de la Coopérative IGORA et un des pères de l’action estime: «Nous sommes convaincus qu’en faisant preuve de persistance, nous arriverons à nos fins. Nous ne nous lasserons pas et nous visons une base encore plus large d’organisations participantes. Information et motivation, telle est notre devise, c’est sur elle que nous misons.» Par ailleurs, la Communauté d’intérêt publie et diffuse des informations complètes sur la collecte et le recyclage de matières valorisables et sur l’élimination correcte des différents types de déchets. Le consommateur est invité à faire preuve de plus de discernement dans la manière dont il traite les choses usagées ou devenues inutiles: les déchets vont dans la poubelle, les emballages recyclables en revanche ont leur place à la déchetterie spécialisée.

Huit organisations – un but commun

En plus des deux organisations fondatrices, la Coopérative IGORA pour le recyclage de l’aluminium et le Verein PRS PET-Recycling Schweiz, la Communauté d’intérêts a accueilli cette année les organisations importantes suivantes: VetroSwiss, Migros, Coop, Presse Suisse, McDonald’s et TetraPak. Toutes ces organisations et institutions poursuivent ensemble le but commun: plus de sens des responsabilités et une Suisse propre.

Zurich, le 6 mai 2008
Interlocuteurs pour de plus amples renseignements:
IGORA-Genossenschaft, Bellerivestrasse 28, Postfach, 8034 Zürich : Daniel Frischknecht: 044 387 50 10
Verein PRS PET-Recycling Schweiz, Naglerwiesenstrasse 4, 8049 Zürich: Jean-Claude Würmli: 044 344 10 80
Chef de mission Urs Freuler:  078 867 48 44
Le texte du communiqué de presse ci-dessus est aussi disponible sous www.igora.ch/f/medien et sous www.petrecycling.ch. Informations complémentaires aussi sous www.igsu.ch

Communiqué de presse en PDF »

Communiqué de presse en Word »

Prägende Slogans auf Plakaten mahnen die Abfallsünder zu mehr Selbstverantwortung.

IGORA-Genossenschaft für Aluminium-Recycling, Bellerivestrasse 28, Postfach, 8034 Zürich
Telefon 044 387 50 10, Telefax 044 387 50 11, info[at]igora.ch, www.igora.ch
Verein PRS PET-Recycling Schweiz, Naglerwiesenstrasse 4, 8049 Zürich
Telefon 044 344 10 91, Telefax 044 344 10 99, info[at]prs.ch, www.petrecycling.ch

Quick-Jump

Pocket Box

Newsletter

Les IGSU News t’intéressent-elles? Abonne-toi ici à notre newsletter.

inscrire »

IGSU sur Facebook

Montre ton refus du littering et adhère au «Réseau contre le littering» en cliquant sur le bouton «J’aime» de la page Facebook d’IGSU.

Vers la fan page de l'IGSU »

Ange ou Messy, quel est ton type de littering?

Découvre quel est ton type de littering et ce que tu peux faire contre!

Et c’est parti »