Coopération interconnectée contre les déchets sauvages

L’Union suisse des paysans et la Communauté d'intérêts pour un monde propre font cause commune

Zurich, le 12 novembre 2012 – Les déchets sauvages constituent un problème de société d’actualité dans les espaces publics des municipalités, mais aussi en pleine nature – dans les prés et les forêts. L’Union suisse des paysans et le Communauté d'intérêts pour un monde propre ont décidé de faire cause commune afin de s’attaquer ensemble et de manière plus vigoureuse à cette problématique plus particulièrement dans le monde rural et le long des routes dans l’ensemble du pays.

La Communauté d'intérêts pour un monde propre a été fondée il y a cinq ans par les organisations de recyclage Coopérative IGORA pour le recyclage de l’aluminium et PET-Recycling Schweiz. La Communauté d'intérêts pour un monde propre s’engage contre les déchets sauvages avec des mesures de sensibilisation dans les villes et les agglomérations ainsi que dans les écoles dans le dessein de promouvoir le sens des responsabilités de la population dans le contexte de l’élimination des déchets.

Vastes campagnes d’efforts interconnectés

La Communauté d'intérêts pour un monde propre a décidé de redoubler d’efforts et a introduit une coopération avec l’Union susse des paysans (USP) avec des mesures placées sur une base large. Le but de cette coopération est d’endiguer les déchets sauvages spécifiquement dans les prés et le long des routes.  L’USP s’occupe depuis longtemps déjà des déchets sauvages qui peuvent entraîner des conséquences graves, notamment pour les exploitations le long de routes principales. «Le cas des vaches mortes à cause d’une canette en aluminium déchiquetée dans l’herbe de fourrage au début de l’été 2012 a souligné l’aspect dramatique du problème», explique Sandra Helfenstein, porte-parole de l’Union suisse des paysans. Les risques de pollution du fourrage  augmentent avec la mécanisation croissante, dès lors qu’on voit moins bien les matières étrangères et qu’il est donc aussi plus difficile de les retirer. Ramasser les détritus jetés négligemment représente par ailleurs un effort supplémentaire. Un groupe de travail de l’USP a donc élaboré un plan d’action pour lutter contre les déchets sauvages qui repose sur les trois axes suivants: sensibiliser et informer, mesures politiques et coopération avec d’autres organisations. Dans ce contexte, l’USP salue aussi la coopération avec la Communauté d'intérêts pour un monde propre. «Nous pourrons ainsi réaliser ensemble de nombreuses mesures  et obtenir ainsi plus de résultats sur une base volontaire», ajoute Sandra Helfenstein.

La Communauté d'intérêts pour un monde propre soutient la campagne avec son vaste savoir-faire en matière de sensibilisation et de prévention ainsi qu’avec des campagnes d’affichage appropriées. Nora Steimer, directrice de la Communauté d'intérêts pour un monde propre estime: «Nous envisageons une coopération dans les domaines de l’information et de la sensibilisation. Nous communiquons nos messages sans gestes de menace et de manière gaie et aimable et non moralisatrice. La campagne commune de l’USP et de la Communauté d'intérêts pour un monde propre sera lancée dans toute la Suisse au printemps 2013 et s’attaquera de manière spécifique au problème actuel des déchets sauvages dans le monde campagnard.»

 

Interlocuteurs en cas de questions:

Communauté d'intérêts pour un monde propre IGSU: Nora Steimer, téléphone 043 500 19 99

Union suisse des paysans: Sandra Helfenstein, téléphone 056 462 51 11

 

Communauté d'intérêts pour un monde propre IGSU

La Communauté d'intérêts pour un monde propre combat les déchets sauvages sur l’ensemble du territoire suisse au moyen de mesures les plus diverses. Son objectif premier est de promouvoir le sens des responsabilités de la part de la population dans le contexte des déchets et des matières valorisables. Parmi les partenaires de la Communauté, on trouve la Coopérative IGORA pour le recyclage de l’aluminium, PET-Recycling Schweiz, VetroSwiss, Migros et Coop, les médias suisses avec «Blick am Abend» et «20 Minuten», McDonald’s, TetraPak, International Chewing Gum Association ainsi que Swiss Cigarette et British American Tobacco. Depuis plus de cinq ans, des équipes d’ambassadeurs de la Communauté d'intérêts pour un monde propre sillonnent la Suisse – surtout pendant la belle saison – pour sensibiliser la population dans les espaces publics. La Communauté développe maintenant aussi ses mesures de sensibilisation dans les écoles: tous ces efforts étant entrepris avec le sourire et sur un mode amical, aux antipodes d’une démarche moralisatrice et magistrale. Par ailleurs, la Communauté d'intérêts pour un monde propre s’engage aussi dans les communes, les villes et les écoles avec des campagnes gratuites d’affiches contre les déchets sauvages, avec des annonces et des concours nationaux pour prévenir les déchets sauvages.

 

Union suisse des paysans

L’Union suisse des paysans est l’organisation faîtière de la paysannerie suisse. Elle défend les intérêts des 57'000 familles de paysans suisses. Ces dernières y sont représentées par les associations paysannes cantonales et les organisations spécialisées.  L’USDP ne se contente pas de se battre pour obtenir des améliorations sur le plan politique, mais aussi dans le contexte des questions de marché ou de politique sociale. En font partie les déchets sauvages qui se propagent aussi sur les prés et les dans les zones rurales et entraînent des charges supplémentaires et des problèmes sanitaires chez les animaux de production.

Quick-Jump

Pocket Box

Newsletter

Les IGSU News t’intéressent-elles? Abonne-toi ici à notre newsletter.

inscrire »

IGSU sur Facebook

Montre ton refus du littering et adhère au «Réseau contre le littering» en cliquant sur le bouton «J’aime» de la page Facebook d’IGSU.

Vers la fan page de l'IGSU »

Ange ou Messy, quel est ton type de littering?

Découvre quel est ton type de littering et ce que tu peux faire contre!

Et c’est parti »