Lutte contre le littering: la tendance positive se maintient


Les Suissesses et les Suisses estiment que la situation du littering s’est légèrement améliorée par rapport à l’année dernière. Telles sont les conclusions du sondage réalisé par la Communauté d’intérêts pour un monde propre (IGSU). L’enquête confirme aussi les résultats de l’année précédente, indiquant que les villes et les communes contrôlent la situation du littering. Malgré tout, le littering continue à porter atteinte à la qualité de vie. Il est donc très important de poursuivre notre engagement contre l'abandon sauvage de déchets. 

Ces 20 dernières années, les nouveaux comportements de loisirs, l’augmentation de la consommation nomade et l’augmentation de la population ont entraîné une hausse du littering. Dans l’intervalle, de nombreuses villes et communes ont réagi à cette évolution en adoptant différentes mesures. D'après un sondage d’IGSU, les villes et les communes sont parvenues, grâce à leurs stratégies, à juguler le problème du littering. La consultation des passants dans les espaces publics a été réalisée pour la première fois en 2015, à l’époque exclusivement en Suisse alémanique. Cette année, le sondage a été étendu à toutes les régions du pays.

Le littering recule, mais ne s'avoue pas vaincu 
Les personnes interrogées jugent l’ampleur du littering en Suisse «moyenne» avec une légère tendance à «plutôt en recul». Les résultats sont encore meilleurs en ce qui concerne l’évaluation du degré de saleté sur place: dans ce cas, la situation du littering est jugée «plutôt faible» avec une légère tendance à «moyenne». Ces deux points s'améliorent légèrement par rapport à l’année dernière (Suisse alémanique).

Même si les chiffres indiquent une amélioration, le problème du littering est loin d’être résolu. Certes, seulement un quart des 2270 personnes interrogées considèrent que le littering est «plutôt élevé» à «élevé» en Suisse, mais près des trois quarts de celles-ci se sentent «plutôt très gênées» à «très gênées» par l'abandon sauvage des déchets. Pour pouvoir maîtriser la situation du littering dans le futur et l’améliorer encore, les mesures contre le littering doivent être reconduites et, dans le meilleur des cas, étendues.

Sur la bonne voie  
Depuis dix ans, l’IGSU s’engage contre le littering par le biais de mesures de sensibilisation contre l'abandon sauvage des déchets et un monde propre. Elle est convaincue que seul un mix de mesures permettra de lutter efficacement contre le littering. Selon elle, les résultats du sondage confirment le bien-fondé des mesures prises par les villes et les communes, mais aussi de ses propres démarches. «Il ne faut pas sous-estimer l’apport des villes, des communes et des écoles. Les rues propres n’ont pas seulement un effet positif sur notre bien-être, mais aussi sur notre sentiment de sécurité», indique Nora Steimer, directrice d’IGSU. «Les résultats du sondage sont très satisfaisants. Mais nous ne devons pas nous reposer sur nos lauriers», ajoute-t-elle. «Nous devons voir ces résultats plutôt comme une incitation à continuer sur cette voie», précise-t-elle. Raison pour laquelle l’IGSU examine actuellement comment, moyennant de nouvelles mesures, elle peut intensifier son aide apportée aux villes, communes et écoles et délester ces dernières, et attirer l’attention sur les communes engagées.

Reconduite des mesures 
L’IGSU reconduit ses mesures éprouvées contre le littering. Par exemple, les interventions des équipes d'ambassadeurs IGSU qui sillonnent la Suisse surtout en été pour expliquer aux passantes et aux passants le littering et le recyclage d’une manière sympathique, ont été couronnées de succès. En plus, le Clean-Up-Day rassemble chaque année des milliers de bénévoles sur l’ensemble du territoire. À l’occasion de centaines d'actions place nette, ils veillent depuis quatre ans à la propreté de notre environnement et attirent l’attention sur le problème du littering.

 

Autres enseignements  

  • L’ampleur du littering est évaluée différemment selon le lieu: Le littering est ressenti le plus fortement dans les espaces des transports publics, suivis des rues. Les places publiques obtiennent un résultat légèrement meilleur. D'après le sondage, l’ampleur du littering est jugée minimale dans les parkings, les lieux de baignade et d'autres lieux.
  • Cependant, les personnes interrogées ne se sentent pas gênées de la même manière selon le lieu, indépendamment du volume de déchets. Ainsi, même si l'ampleur du littering est jugée plutôt faible dans les parcs et les lieux de baignade, c’est là quelle gêne le plus. À l’inverse, le littering dans les espaces des transports publics gêne le moins, bien que l’ampleur y soit jugée la plus forte.
  • Par rapport à l’année précédente, la situation dans les parcs et les lieux de baignade est jugée inchangée. En revanche, une aggravation de la problématique du littering est perçue dans les espaces des transports publics.
  • En Suisse alémanique, l’ampleur du littering perçue sur place est légèrement moins élevée que dans les régions francophone et italophone. Au Tessin, les gens se sentent les plus gênés par le littering, tandis qu’une grande partie des interrogés constate une aggravation du problème par rapport à l’année dernière.

 

Communauté d’intérêts pour un monde propre (IGSU)
L’IGSU est le centre de compétences suisse contre le littering. Depuis 2007, l’IGSU s’engage pour la défense d’une Suisse propre à travers des mesures de sensibilisation préventive à échelle nationale. Les partenaires de l’IGSU sont la Coopérative IGORA pour le recyclage de l’aluminium, PET-Recycling Schweiz, VetroSwiss, 20 minutes, Blick am Abend, Swiss Cigarette, McDonald’s Suisse, Migros, Coop et International Chewing Gum Association. En parallèle, celles-ci s’engagent contre le littering par le biais de leurs propres activités et implantent par exemple des poubelles supplémentaires ou réalisent des tournées de nettoyage.

 

Contact médias 

  • Nora Steimer, directrice IGSU, téléphone 043 500 19 99, 076 406 13 86

 

Communiqué de Presse en PDF »

Photo en JPG-File »

 

Quick-Jump

Pocket Box

Newsletter

Les IGSU News t’intéressent-elles? Abonne-toi ici à notre newsletter.

inscrire »

IGSU sur Facebook

Montre ton refus du littering et adhère au «Réseau contre le littering» en cliquant sur le bouton «J’aime» de la page Facebook d’IGSU.

Vers la fan page de l'IGSU »

Ange ou Messy, quel est ton type de littering?

Découvre quel est ton type de littering et ce que tu peux faire contre!

Et c’est parti »