Une ville propre, un festival exempt de littering: Nyon reçoit les ambassadeurs IGSU


Résidus de pique-nique au parc et morceaux de tentes cassés sur le terrain du festival: les villes ont fort à faire avec le littering, surtout en été – Nyon n’échappe pas à la règle. Raison pour laquelle les équipes d'ambassadeurs IGSU, au cours de leur tournée de cette année à travers la Suisse, discuteront du littering avec les passantes et les passants et les inciteront, avec charme et humour, à éliminer leurs déchets dans les règles de l'art. Entre le 18 et le 22 juillet, elles seront à Nyon pour, entre autres, informer le public du Paléo Festival sur le littering. 

Si vous voulez profiter des belles journées en plein air, tôt ou tard vous tomberez sur des déchets épars. Sous le banc du parc, sur l’aire de jeux ou sur la promenade du lac. Le retour des repas, des boissons et de la lecture en plein air, va de pair avec le littering. Les emballages de repas à emporter et de boissons, ainsi que les journaux, ne font que gâcher l’ambiance estivale. Voilà pourquoi les équipes d'ambassadeurs IGSU (Communauté d’intérêts pour un monde propre) interviendront à nouveau cette année. Entre le 18 et le 22 juillet, elles sillonneront Nyon pour, entre autres, informer le public du Paléo Festival sur la problématique du littering.

Sensibilisation dans les villes, les communes et les écoles 
Au cours de l’été, les ambassadeurs IGSU seront en mission dans toutes les régions du pays. De Bâle à Lausanne et à Coire, en passant par Bellinzone, ils informeront sur le littering et le recyclage et aborderont directement les promeneurs et promeneuses et les visiteurs des parcs pour les encourager, avec charme et humour, à éliminer leurs déchets dans les règles de l'art. Ils se rendront aussi dans les écoles pour expliquer aux élèves comment bien gérer les déchets et les différentes matières. Ils s'appuieront pour cela sur du matériel pédagogique interactif disponible gratuitement auprès d'IGSU.

Plusieurs fronts contre le littering 
En plus des interventions de ses ambassadeurs, l'IGSU organise d'autres actions contre le littering. Avec le concours de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), de l’organisation Infrastructures communales et de la fondation Pusch, IGSU organisera son Clean-Up-Day national les 8 et 9 septembre 2017. Par ailleurs, l’IGSU conseille les communes et les écoles et propose une boîte à outils en ligne qui fournit des aides pour résoudre les problèmes de littering. Depuis mai 2017, elle délivre le label No Littering aux villes, communes et écoles s’engageant contre le littering.

  

Communauté d’intérêts pour un monde propre (IGSU)
L’IGSU est le centre de compétences suisse contre le littering. Depuis 2007, l’IGSU s’engage pour la défense d’une Suisse propre à travers des mesures de sensibilisation préventive à échelle nationale. Les partenaires de l’IGSU sont la Coopérative IGORA pour le recyclage de l’aluminium, PET-Recycling Schweiz, VetroSwiss, 20 minutes, Blick am Abend, Swiss Cigarette, McDonald’s Suisse, Migros, Coop et International Chewing Gum Association. En parallèle, celles-ci s’engagent contre le littering par le biais de leurs propres activités et implantent par exemple des poubelles supplémentaires ou réalisent des tournées de nettoyage.

 

Contact médias 

  • Nora Steimer, directrice IGSU, téléphone 043 500 19 99, 076 406 13 86
  • Jorrit Bachmann, responsable de projet ambassadeurs IGSU, téléphone 078 733 07 78
  • Roxane Faraut Linares, Municipale Responsable Travaux, Environnement & Sports, téléphone 022 316 47 50

 

Communiqué de Presse en PDF

Photo 1 en JPG-File

Photo 2en JPG-File

 

 

 

Quick-Jump

Pocket Box

Newsletter

Les IGSU News t’intéressent-elles? Abonne-toi ici à notre newsletter.

inscrire »

IGSU sur Facebook

Montre ton refus du littering et adhère au «Réseau contre le littering» en cliquant sur le bouton «J’aime» de la page Facebook d’IGSU.

Vers la fan page de l'IGSU »

Ange ou Messy, quel est ton type de littering?

Découvre quel est ton type de littering et ce que tu peux faire contre!

Et c’est parti »