Ensemble contre le littering: les Genevois veulent une ville propre


Genève s’élève contre le littering. Au moyen d'une campagne d’affichage de la Communauté d’intérêts pour un monde propre (IGSU), les Genevoises et les Genevois ont manifesté aujourd'hui Rue du Marché leur rejet du littering. En inscrivant leurs signatures, slogans et dessins, ils ont exprimé leur mécontentement contre les pollueurs et assuré de contribuer activement à la lutte contre le littering.

Aujourd'hui, Rue du Marché à Genève, les équipes d’ambassadeurs IGSU ont demandé aux passantes et aux passants de s’exprimer contre le littering sur une affiche blanche. Ces dernières années, ces affiches ont permis de recueillir signatures, poèmes et bandes dessinées dans plusieurs villes. «Nos ambassadeurs apprécient particulièrement cette action à Genève», rapporte Nora Steimer, directrice d’IGSU. «Ici, ils peuvent engager le dialogue avec de nombreuses personnes d’horizons différents. La population genevoise s’intéresse beaucoup au thème du littering et est toujours prête à contribuer à une ville propre.»
L’action par voie d’affiches est soutenue par JTI (Japan Tobacco International). «De telles actions sensibilisent la population au fait que chacun est responsable de ses propres déchets et qu'il lui appartient de faire de la Suisse un pays propre», explique Andrea Hausmann, responsable RSE chez JTI Suisse.

Le littering dérange et est cher 
Le littering est non seulement agaçant, il restreint aussi la qualité de vie et le sentiment de sécurité dans les espaces publics, a un impact négatif sur l’image de la ville ou de la commune et coûte environ 200 millions de francs par an à la Suisse. Afin de sensibiliser la population sur la problématique du littering, les équipes d’ambassadeurs IGSU sillonnent la Suisse depuis 13 années et informent les gens dans plus de 50 villes et communes sur le littering et le recyclage. De plus, afin de sensibiliser les élèves à la problématique du littering, les équipes d’ambassadeurs IGSU proposent des workshops et des actions pendant les pauses dans les écoles.

Un bon mix de mesures 
En sa qualité de centre de compétences contre le littering, IGSU ne restreint pas son action aux interventions de ses ambassadeurs. Avec le concours de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), de l’Association suisse Infrastructures communales ASIC et de la fondation Pusch, IGSU organisera son Clean-Up-Day national les 13 et 14 septembre 2019. Une autre mesure qui fêtera son anniversaire en mai a fait ses preuves: à partir de mai 2017, le label No Littering identifie les villes, les communes et les écoles s’engageant contre le littering. Il renforce les institutions dans leur engagement, les motive à étendre leurs mesures et fait connaître leur engagement au public. Près de 90 villes, communes et écoles ont été distinguées par ce label depuis lors.

 

Communauté d’intérêts pour un monde propre (IGSU) 
L’IGSU est le centre de compétences suisse contre le littering. Depuis 2007, l’IGSU s’engage pour la défense d’une Suisse propre à travers des mesures de sensibilisation préventive à échelle nationale. L’une des mesures les plus connues de l’IGSU est le Clean-Up-Day national, qui a lieu cette année les 13 et 14 septembre. L’IGSU travaille en coopération avec la Coopérative IGORA pour le recyclage de l’aluminium, PET-Recycling Schweiz, VetroSwiss, 20 minutes, Swiss Cigarette, McDonald’s Suisse, Migros, Coop, Valora et International Chewing Gum Association. En parallèle, celles-ci s’engagent contre le littering par le biais de leurs propres activités et implantent par exemple des poubelles supplémentaires ou réalisent des tournées de nettoyage.

 

Contact médias 

  • Nora Steimer, directrice IGSU, téléphone 043 500 19 99, 076 406 13 86
  • Jorrit Bachmann, responsable de projet ambassadeurs IGSU, téléphone 078 733 07

 

Communiqué de presse en PDF
Photo 1 en JPG-File
Photo 2 en JPG-File
Photo 3 en JPG-File