Panier

Le panier est vide

Fribourg: qualité de vie en hausse grâce aux parrains de sites

Photo 1 en JPG

Depuis l’été 2021, les marraines et les parrains de sites veillent bénévolement à la propreté des ruelles, rues et parcs de Fribourg. L’un d’eux est Damian Seoane: dans son temps libre, ce géographe âgé de 29 ans libère le Parc de Pérolles du littering, activité qui lui vaut des réactions aussi bien agaçantes qu’amusantes.

«Je suis régulièrement pris pour un employé de la ville chargé du nettoyage», indique Damian Seoane, qui récupère avec dextérité les déchets épars du Parc de Pérolles et les fait disparaître dans un sac poubelle. «Quand j’explique alors que je collecte les déchets bénévolement, les gens sont surpris et me remercient», se réjouit le jeune de 29 ans. Damian Seoane s’engage comme parrain de site depuis l’été 2021. Il raconte qu’il a répondu à un appel de la Ville de Fribourg, depuis longtemps gêné par la quantité de littering observée dans les rues situées à proximité de son domicile. «Cela fait du bien de pouvoir lutter contre ce phénomène», opine Seoane, qui travaille comme géographe. Il libère le parc des déchets qui traînent une fois tous les 15 jours et remplit à chaque fois un sac poubelle de 17 litres. Il est particulièrement agacé par les innombrables mégots de cigarettes et canettes de bière, mais également par les bouteilles en verre et en plastique abandonnées par terre. «Une fois, j’ai même trouvé une paire de vieilles chaussures. Je me demande comment la personne est rentrée chez elle», s’exclame Seoane en hochant la tête. 

Développement de la coopération avec les bénévoles
Son engagement lui fait du bien. C’est comme la méditation, cela aiguise le regard. «À chaque fois, je redécouvre le parc», s’enthousiasme-t-il. Et il apprécie également les conversations avec les passantes et les passants. Néanmoins, il dit ne pas avoir l’impression que le littering ait reculé depuis son intervention en tant que parrain de site.
Corinne Hayoz, agente de propreté et de prévention littering à Fribourg, a une opinion plus nuancée. Selon elle, la situation s’est améliorée notamment au centre-ville grâce au projet de parrainage de site. «Notre personnel de nettoyage a observé un léger recul», indique Hayoz. En juillet 2021, elle lançait le projet après être tombée sur les informations relatives à l’effet des parrainages sur le site web de la Communauté d’intérêts pour un monde propre (IGSU). «À Fribourg, beaucoup de gens s’engagent volontiers pour un monde propre, par exemple au Clean-Up-Day d’IGSU», poursuit Hayoz. «Cela faisait longtemps que je voulais intensifier la coopération avec eux, et le projet de parrainage de sites m’en a soudain donné une occasion rêvée.» 

Une aide inestimable
Elle a donc recherché des marraines et parrains de sites par le biais de communiqués de presse, de publications sur le site web de la Ville et les réseaux sociaux. Aujourd’hui, neuf parrains de sites, dont des particuliers comme Damian Seoane, des familles, des associations et des écoles, sont actifs. Les parrains de sites couvrent les zones qui leur ont été attribuées dans la vieille ville, les quartiers et les parcs. Ils sont libres de choisir la fréquence de collecte. «Nous leur fournissons gratuitement des aides telles que des pinces de préhension, des gants ou des sacs poubelle», explique Corinne Hayoz. Dans l’organisation du projet et l’acquisition des aides, le site web de l’IGSU www.parrainagedesite.ch lui a été d’un grand secours. «Au début, la mise en marche a pris un certain temps, mais le guide publié sur le site web m’a fourni de bons points de référence», ajoute Hayoz. Dans l’intervalle, le projet fonctionne en toute autonomie. «Les marraines et les parrains de sites embellissent notre ville et apportent un plus en qualité de vie», assure-t-elle. «Leur aide est inestimable.» Pour Damian Seoane, son engagement est une évidence: «Pour moi, la nature est la source de l’énergie. Lui manifester mon respect et la soigner est une sorte de prestation en retour.»

 

Commaunauté d’intérêt monde propre (IGSU)
L’IGSU est le centre de compétence suisse contre le littering. Depuis 2007, l’IGSU s’engage pour la défense d’une Suisse propre à travers des mesures de sensibilisation préventive à échelle nationale. L’une des mesures les plus connues de l’IGSU est le Clean-Up-Day national, qui a lieu cette année les 16 et 17 septembre. L’IGSU travaille en coopération avec la Coopérative IGORA pour le recyclage de l’aluminium, PET-Recycling Schweiz, VetroSwiss, 20 minutes, Swiss Cigarette, McDonald’s Suisse, Migros, Coop, Valora, Feldschlösschen et International Chewing Gum Association. En parallèle, ces entreprises et organismes s’engagent contre le littering par le biais de leurs propres activités et implantent, par exemple, des poubelles supplémentaires, effectuent régulièrement des tournées de nettoyage autour de leurs filiales ou organisent des action place nette avec la population.
 

Contact médias

  • Nora Steimer, directrice IGSU, 043 500 19 91, 076 406 13 86